Ras-le-Bol de cette société !

23 Avr
Après le disque rayé de Sarkozy et ses nouvelles attaques contre les chômeurs, ( période pré-électorale oblige) les chômeurs et précaires, eux, n’attendent rien de l’élection Présidentielle de l’an prochain. Quelque soit la marionnette qui sortira vainqueur du grand théâtre de Guignol, les partis institutionnels continueront de se foutre comme de leur première chemise des intérêts et des droits des chômeurs et précaires de ce pays

anpe.gifLes jours se suivent et se ressemblent en matière de recherche d’emploi, c’est-à-dire avec toujours aucun boulot à me mettre sous la dent. Et pourtant, ça urge : ma situation financière devient critique, je risque une interdiction bancaire à tout moment, surtout que la banque me refuse un découvert autorisé. Je vais encore devoir taxer ma famille et… elle en a marre.

De toute façon, cet incroyable temps estival, hors saison en ce mois d’avril 2011, incite plus aux activités récréatives et de plein air qu’à chercher un hypothétique taf que cette société vermoulue n’est même pas fichue d’assurer à tous ces citoyens ! Lamentable et honteux dans un pays riche comme la France, 5ème puissance économique du monde !

L’hypocrisie institutionalisée

De toute façon, je suis convaincu d’une chose: s’il n’y a pas de réelle volonté politique de favoriser l’emploi et de lutter contre le chômage en dépit des déclarations lénifiantes de vous savez qui, c’est parce que le patronat et son allié gouvernemental y trouvent leur compte : le patronat à besoin de son « armée de réserve » pour faire pression sur les salaires et les conditions de travail et pour imposer une chape de plomb aux légitimes revendications des salariés grâce à la peur du chômage, c’est aussi simple que cela. Et ça fait plus de 30 ans que ça dure et qu’on nous prend pour des cons.

Après tout, pourquoi vouloir rechercher à tout prix un emploi comme la quête du Graal, alors que, avoir un emploi aujourd’hui, ne garantit plus de pouvoir s’en sortir et d’échapper à la pauvreté? Le contrat social a été déchiré, et quand on a été trahi, on ne peut plus faire confiance…

On comprend qu’il soit bien bien plus rémunérateur – bien que beaucoup plus risqué – pour des jeunes de cités de s’adonner aux trafics en tout genre et de pouvoir subvenir aux besoins de toute sa famille que d’aller s’user la santé en usine , ou d’être livreur de pizza ou agent de sécurité pour gagner à peine 1.000 € par mois ! Dans cette société, on s’en sort bien mieux en étant voyou qu’honnête, et ceux qui nous dirigent montrent le mauvais exemple…

Coup de gueule

un porc sur son bouclier.

Y’-t’il une si grande différence entre ce pauvre retraité de 69 ans, croisé ce matin, et qui faisait la manche dans le métro pour survivre, et la caissière de supermarché à temps partiel ou l’intérimaire et prochainement Rsaste comme moi? Certes, j’ai encore – mais pour combien de temps!- un toit que lui n’a pas, mais le point commun entre nous 3, c’est qu’on arrive plus à faire bouillir la marmite avec les miettes que ce merveilleux pays riche qu’est la France, consent à nous laisser pour survivre ! Et en plus, il faudrait courber l’échine? Accepter d’avaler des couleuvres, les humiliations qu’on nous fait subir à cause de notre situation, les diktats pour prendre des boulots de merde, payés au lance-pierre et qui nous maintiennent dans la pauvreté? Il faudrait dire: « Merci maître, pour vot’ bonté! »

Les employeurs, eux, ont tous les droits, à commencer par celui de sélectionner les candidats qui postulent aux offres d’emploi, mais les chômeurs, eux, n’auraient pas le droit d’en faire autant et de choisir un boulot qui leur convient? De quel droit?

Plus de 8 millions de Français vivent sous le seuil de pauvreté, 30% des salariés gagnent moins de 1.000€ par mois, dans un pays où le coût de la vie est de plus en plus cher, alors qu’à l’autre bout de l’échelle de la société, quelques centaines de milliers de riches parasites représentant entre 1 et 5% de la population active, ( PDG du CAC 40, footballeurs, stars du show bizz etc.) mais jamais repus, accaparent et détournent égoïstement les richesses produites par la classe laborieuse…oui, les riches nous font les poches, mais il faut espérer qu’à force d’être trouées, ils n’y trouveront plus rien à nous voler !

Un 2 poids 2 mesures insupportable !

Quand il s’est agit de renflouer les banques en 2009, ont a trouvé subitement des milliards comme s’il en pleuvait ( pas mal pour un pays soi-disant en faillite dixit fillon) mais pour l’augmentation des salaires et des minimas sociaux, là, y’a plus d’argent dans les caisses !

Pour les banques, y’a du fric, mais pour les pauvres et les classes moyennes, pas une queue de radis ! Évidemment, on nous ressort l’argument imparable:  » on peut pas bonnes gens, faut lutter contre les déficits! » Déficits qui sont par ailleurs purement virtuels, et que la droite au pouvoir depuis 2002 avec ses cadeaux au MEDEF et aux riches, s’est évertué à creuser en tarissant les rentrées fiscales et les cotisations dues par les employeurs aux caisses de la Sécurité Sociale. Voyez un peu l’ampleur de l’enfumage…

Y’a une expression qui dit : « Faîtes sauter la Banque! » et si on la prenait au mot???

Ajouter un commentaire

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :